Connexion espace adhérent

AFC Grenoble

Daniel-Ange interpelle nos évèques!

Écrit par Webmaster AFC38 le .

Nous, pasteurs, prêtres, évêques, petits bergers d'un peuple confié à nos cœurs de pères, serons-nous interpellés par les questions que nous pose paisiblement et non sans humour, cette nouvelle génération baptismale ?

Étrange : Vous ne cessez de pousser vos fidèles à s'engager résolument en politique, à être actifs dans la société, à s'immerger dans les combats du monde, à s'investir dans la construction d'un monde plus juste et fraternel, à se responsabiliser dans l'actualité [1].

Et voici des jeunes adultes par centaines de mille, prenant à bras le corps les conséquences d'un projet prométhéen de révolutionner l'humanité, allant jusqu'à se présenter aux élections secouant le monde politique. Et devant une réponse aussi massive à vos appels, vous n'en exulteriez pas de reconnaissance ?

Vous ne cessez de lancer des appels — parfois désespérés — aux jeunes, à leur créativité, générosité, dévouement.
Et voilà des jeunes par milliers se donnant sans compter, se dévouant jour et nuit, ne calculant ni leur temps, ni leurs forces, ni leurs sous [2]. Et vous feriez la fine bouche ? « Ah ! mais ce n'est pas à ce genre de jeunes et d'actions que nous pensions.  »

Vous ne cessez d'appeler à évangéliser tous azimuts, de crier l'Évangile par la parole et par l'action.
Et voici la plus fantastique des évangélisations. L'Évangile de la vie, de l'amour, de la famille, et de leur indicible beauté, clamé à tout vent, répercuté dans les grands médias, posant la question à une multitude. Et vous vous posez toutes sortes de questions sur leurs motivations, leur financement, leurs intentions...

Manif pour tous par Daniel-Ange

Écrit par Webmaster AFC38 le .

"Comment ne pas exulter en voyant le succès des Manifs pour tous ce 2 février. Mobilisation (bien sûr insuffisante) mais inespérée après tant de polémique et de dissensions, endeuillant ces derniers mois. J’aimerais ici répondre brièvement à ceux qui hésitaient fortement à y participer ou qui - encore nombreux -se posent encore la question pour les suivantes.

1.Les Manifs pour tous : ça sert à quoi ?

On entend des réflexions désabusées, des gens découragés : les mega-manifs de 2013 n’ont servi à rien ! Il est vrai que le gouvernement, non seulement n’en n’a tenu aucun compte, comme pour les 700 000 signatures au CSESE, capsulé qu’il est dans son obstination idéologique, mais ont tout fait pour les relativiser (chiffres, photos scandaleusement faussées, etc..)

Mais par ailleurs, ces manifs ont d’ores et déjà eu un impact indéniable et une utilité stratégique en plusieurs domaines. J’y constate 10 acquis :

Comprendre le gender...

Écrit par Webmaster AFC38 le .

Une excellente synthèse qui vous explique simplement mais très complètement cette question:

 

Pièce(s) jointe(s):
FichierDescription
Télécharger ce fichier (la-théorie-du-genre-progrès-humain-ou-danger-reel.pdf)Le gender: progrès ou danger? 

Le gender à l'école, clap!

Écrit par Webmaster AFC38 le .

Plusieurs parents vigilants nous ont alertés sur la programmation dans les écoles du film Tomboy.



Dans le cadre du programme Ecole et Cinéma, mis en œuvre par le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC dont nous vous parlions déjà dans cet article) et le Ministère de l’Education Nationale, certains élèves du cycle 3 (ce2, cm1, cm2) devront donc visionner l’histoire de Laure, une petite fille se faisant passer pour Michaël auprès de ses nouveaux voisins. Laure choisit ce nom en référence à Michael Jackson, « le chanteur pop androgyne » [1]

Ecole et Cinéma est un dispositif qui doit permettre aux élèves d’aller voir 3 films dans la liste agréée par le Ministère. Suite à la projection du film, l’enseignant est chargé de conduire un débat grâce à un « Cahier de note sur…  ». Pour avoir « les bons arguments », il reçoit un « temps de formation pour l’accompagnement à la lecture du film  » [2]. Les enfants reçoivent, eux, une fiche « mémoire » et un document d’analyse d’image fournit par le CNC.

C’est cette dernière instance qui va en grande partie déterminer les pistes d’analyse du film [3].Or, dans son dossier de présentation de Tomboy, le CNC fait preuve de prosélytisme et n’hésite pas à se féliciter que le personnage du film, Laure, «  est ici justement autant Michaël que sa réalité féminine. Cet arrêt sur image en devient poétique : garçon ou fille, l’affiche ne tranche pas » [4]

Un film militant non adapté à un très jeune public

Notre blog

Consultez le...

Une version pour mobile est disponible.

Connectez-vous directement depuis votre smartphone

Facebook CNAFC

UA-29276-4818